Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Espagne : un accord pour gérer la fin de l’industrie du charbon (en bref)
Planet Labor, 25 octobre 2018, n°10869 - www.planetlabor.com

Le 24 octobre, la ministre de la Transition écologique, Teresa Ribera, et la ministre de l’Emploi, Magdalena Valerio, ont signé avec les syndicats UGT, CCOO et USO et  l’organisation d’employeurs Carbunión un accord « pour le développement durable des zones minières jusqu’en 2027 ». L’accord prévoit des départs à la retraite anticipée pour les travailleurs de plus de 48 ans qui ont cotisé pendant 25 ans au régime spécial ou ont travaillé 20 ans (avec toutefois des réductions), ainsi que des mesures de départs volontaires variables selon l’ancienneté, et avec, dans tous les cas (départ volontaire ou pré-retraite) des incitations majorées en cas de silicose du premier degré. Les autres travailleurs bénéficieront d’une bourse de l’emplois qui sera gérée par un institut spécialisé qui dispensera des cours de formation et donnera accès prioritaire aux emplois liés à la restauration environnementale des bassins miniers mines. Selon les prévisions, quelque 60 % des employés des sociétés minières pourront opter pour une retraite anticipée. De plus, un fonds de 250 millions d’euros sur cinq ans sera mis en place pour le développement régional et pour soutenir les initiatives d’entreprises. Dans les provinces concernées par la fermeture des mines, des discussions pour des mesures urgentes débuteront entre le ministère de la transition écologique, les collectivités locales et les partenaires sociaux

69 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article