Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Espagne : l’arbitrage sur les tarifs préférentiels des anciens salariés débloque la signature de la nouvelle convention collective d’Endesa, mais provoque la discorde syndicale
Planet Labor, 27 janvier 2020, n°11610 - www.planetlabor.com

La direction d’Endesa et le syndicat UGT, majoritaire dans l’entreprise, ont signé, le 23 janvier au matin, la nouvelle convention collective de l’entreprise. Cet accord, qui devrait en principe mettre fin à plus de deux ans de conflit (v. dépêche n°11455), a été rendu possible après l’intervention d’un arbitre qui a proposé une solution sur les tarifs préférentiels des retraités de l’entreprise sur leur facture électrique. Mais CCOO et SIE (syndicat indépendant de l’énergie) refusent de s’y joindre car le avantages sociaux sont revus à la baisse. Toutefois, ces syndicats ont ratifié l’accord sur les 1000 départs volontaires pour accompagner la reconversion dans les énergies renouvelables et la fermeture de ses centrales thermiques.

2511 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article