Planet Labor devient mind RH

Espagne : les conditions de travail dans les cabinets de conseil sur la sellette

L’inspection du travail se penche sur les horaires pratiqués dans les grandes firmes d’audit et de conseil. Cette intervention a eu lieu en pleine renégociation de la convention collective du secteur, alors que les représentants patronaux demandaient à intégrer à l’accord l’acceptation de journées de 12 heures sans compensation salariale.

Par Cécile Thibaud. Publié le 24 janvier 2023 à 12h53 - Mis à jour le 30 janvier 2023 à 14h47

C’est une descente en règle. Le 15 novembre dernier, les envoyés de l’inspection du travail espagnole faisaient irruption, de façon simultanée, aux sièges à Madrid des grandes firmes de l’audit et du conseil, Deloitte, EY, KPMG et PwC, connues comme les « Big Four ». Ces inspections surprises, révélées il y a quelques jours par la presse espagnole, ont jeté un froid dans le secteur. Elles ont pour objet de vérifier le temps de travail réel des employés, ainsi que le respect de l’application du Code du travail en matière de paiement des heures supplémentaires,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

À lire

EY lance un outil pour diagnostiquer les besoins en compétences des entreprises