Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Etats-Unis : la grève est finie chez GM, les négociations démarrent chez Ford
Planet Labor, 28 octobre 2019, n°11451 - www.planetlabor.com

La grève est finie chez General Motors. Au bout de 6 semaines d’arrêts de travail, les adhérents de l’UAW (United Auto Workers) ont voté à 57% en faveur de l’accord salarial de 4 ans négocié par leur syndicat (v. dépêche n°11431). Maintenant c’est au tour des équipes de Ford de se mettre autour de la table. Puis suivront celles de FCA (Fiat Chrysler Automobiles). Le bilan est financièrement lourd. GM a perdu 1,75 milliard de $ durant le conflit. Les employés du constructeur et de ses fournisseurs ont eux abandonné près de 1 milliard de $ en salaires. Mais au final, l’UAW a marqué des points : le bonus à la signature du contrat pluriannuel atteint les 11000$. Et les hausses de salaires sont conséquentes : 3% durant les 2e et 4e années, plus un bonus de 4% la première et la troisième année. Autre avantage non négligeable : direction et syndicat ont décidé de mettre en place un plan de rattrapage pour les moins bien payés. Les personnels embauchés après 2007, en période de vaches maigres, ne touchaient jusqu’à présent que la moitié du salaire des anciens. Le nouveau contrat prévoit qu’au bout de 4 ans de dure labeur, ils atteignent le plus haut, soit 32$ de l’heure. Les temporaires de même voient leur évolution de carrière s’améliorer. Après trois ans de travail, ils décrochent le statut de permanent. Cette mesure touche dès le mois de janvier 900 personnes, et 2000 personnes d’ici 2021. En contrepartie de ces hausses salariales, l’UAW a accepté 3 fermetures d’usines sur le sol américain. Le site de Detroit Hamtramck en revanche est sauvé.