Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Hongrie : un syndicat force l’entrée d’une usine Suzuki
Planet Labor, 25 janvier 2006, n°81 - www.planetlabor.com

L’histoire commence en décembre 2005, lorsque l’une des 6 confédérations syndicales hongroises, LIGA, organise un rallie juste devant l’usine Suzuki d’Esztergom. Avec le slogan suivant : « NOS VOITURES-NOS TRAVAILLEURS », la confédération réclame l’amélioration des conditions de travail pour le personnel de l’usine. Elle y fait alors une nouvelle recrue, Mr Zsolt Parma, qui après l’évènement reprend contact avec elle. De retour du  10ème congrès de la centrale syndicale où il avait été invité, l’employé recrute à son tour parmi ses collègues : en très peu de temps, 68 employés de l’usine adhèrent à LIGA et ce en dépit des tentatives de dissuasion de la part de la direction. En effet, cette dernière est intervenue à plusieurs reprises pour tenter d’imposer le contrôle des correspondances bilingues, pour exiger d’être informée des réunions  au moins 5 jours à l’avance ainsi que la transmission des informations sur les adhérents.

1622 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article