Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Italie : le fonds interprofessionnel pour la formation continue Fondimpresa dégage 5 millions d’euros pour développer un volet politiques de l’emploi actives
Planet Labor, 14 février 2020, n°11659 - www.planetlabor.com

Fondé il y a 15 ans par l’organisation patronale Confindustria et les centrales syndicales Cgil, Cisl et Uil, Fondimpresa (qui finance des plans de formation continue pour les salariés) lance un programme expérimental pour favoriser l’employabilité des chômeurs, des sans-emploi et des personnes en « cassa integrazione » (chômage technique). Deux volets sont prévus : d’une part, 3,5 millions d’euros sont débloqués pour orienter, qualifier ou requalifier les travailleurs, y compris en chômage technique, des entreprises en crise qui prévoient des suppressions d’emploi. D’autre part, 1,5 million d’euros sont dégagés pour que les entreprises qui cherchent des profils difficiles à trouver sur le marché du travail forment des chômeurs ou des sans-emploi dans le but de les embaucher (les entreprises qui bénéficieront de ces fonds devront recruter en CDI au moins 70% des participants à ces formations). Comme le souligne le président de Fondimpresa, Bruno Scuotto, dans un entretien au quotidien italien Il Sole 24 Ore du 5 février, « les entreprises italiennes pourront former le personnel avant de l’embaucher ». Fondimpresa cherche ainsi à résoudre le paradoxe selon lequel, malgré un taux de chômage élevé, beaucoup d’entreprises italiennes ont des difficultés à trouver certains profils professionnels. Les entreprises adhérentes à Fondimpresa (et, pour le premier volet, les sociétés de formation accréditées) pourront présenter leurs demandes de financement à partir du 24 février et jusqu’à la fin de l’année. Fondimpresa compte plus de 200 000 entreprises adhérentes (essentiellement des PME), qui regroupent 4,7 millions de salariés.