Planet Labor devient mind RH

Italie : le groupe pétrolier Eni étend le smart working en privilégiant la parentalité

Possibilité de travail à distance dans les sites industriels, différentes modalités d’application en fonction de la situation familiale et l’état de santé des salariés, droit à la déconnexion codifié : telles sont les principales caractéristiques de l’accord sur le smart working signé, fin octobre, par l’Eni. Il entrera en vigueur à la fin de l’état d’urgence sanitaire, pour le moment fixée au 31 décembre 2021.

Par Hélène Martinelli. Publié le 22 novembre 2021 à 11h16 - Mis à jour le 22 novembre 2021 à 9h21

L’accord signé par l’Eni et les syndicats Filctem-Cgil, Femca-Cisl, Uiltec et UGL donne un nouvel élan au smart working, introduit de façon expérimentale dès 2017 (v. dépêche n° 10625). Désormais, le travail agile pourra être exercé 8 jours par mois (au lieu de 4) dans les fonctions administratives,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.