Planet Labor devient mind RH

Italie : le Tribunal de Bologne déclare la convention collective des livreurs pour les plateformes de repas à domicile non valable

Après le parquet de Milan (v. dépêche n° 12381), qui avait exigé en février la régularisation de plus de 60 000 travailleurs des plateformes de livraison de repas, la justice italienne fait un nouveau pas en avant pour mieux protéger les riders. Dans un arrêt du 30 juin, le tribunal de Bologne a estimé que les plateformes de livraisons de repas ne peuvent pas obliger les livreurs à vélo à accepter la convention collective signée le 15 septembre par  l’organisation patronale Assodelivery et le syndicat UGL Rider (v. dépêche n° 12130), parce que UGL Rider n’est pas représentatif.

Par Hélène Martinelli. Publié le 06 juillet 2021 à 12h31 - Mis à jour le 27 juillet 2021 à 9h13

Le tribunal s’est prononcé sur demande des syndicats Nidil-Cgil, Filt-Cisl et Filcams Cgil, qui dénonçaient Deliveroo Italy pour comportement antisyndical. Après la signature de la convention collective de septembre,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.