Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Italie : les syndicats du secteur textile-mode présentent leur plate-forme de revendications pour le renouvellement de leur convention collective (CCN)
Planet Labor, 20 janvier 2020, n°11594 - www.planetlabor.com

Augmentation de salaire de 115 euros, lutte contre le dumping encore fréquent dans les entreprises de la sous-traitance, développement des négociations collectives de 2e niveau, renforcement de la protection sociale : tels sont les principaux points que mettent sur la table les syndicats Filctem-Cgil, Femca-Cisl et Uiltec pour le renouvellement de leur CCN, qui arrive à échéance au 31 mars. Le secteur est stratégique en Italie et la convention couvre environ 400 000 salariés de 46 000 entreprises. « Le renouvellement de la CCN est l’occasion de structurer des parcours de responsabilité sociale » et « promouvoir une politique industrielle qui relance les priorités stratégiques du secteur », indiquent les syndicats. Le textile et la mode étant encore caractérisés par des situations aux marges de la légalité (y compris des districts productifs complètement illégaux), les syndicats demandent aux entreprises de s’engager à ne pas travailler avec des sous-traitants dans des conditions de dumping, et ils veulent mettre en place des modalités conjointes de contrôle et de traçabilité des filières productives. Les syndicats demandent en outre de prévoir des lignes directrices pour la participation des travailleurs à l’organisation ; de renforcer les négociations collectives au niveau du territoire ou de la filière pour les entreprises ne disposant pas d’accords syndicaux, en affrontant notamment les thèmes liés à la conciliation vie privée – vie professionnelle et au renouvellement générationnel ; d’augmenter les cotisations patronales pour la prévoyance complémentaire ; et d’adopter une déclaration commune contre les violences de genre, en assurant en outre une meilleure assistance aux victimes.