Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Italie : nouvel accord chez TIM (ex Telecom Italia) pour accélérer les pré-retraites et faciliter le renouvellement générationnel
Planet Labor, 16 mars 2021, n°12419 - www.planetlabor.com

L’accord signé le 8 mars (ici) par le groupe de télécommunications et les syndicats SLC-Cgil, Fistel-Cisl, Uilcom et UGL Telecomunicazioni prévoit 1 300 départs volontaires en pré-retraite d’ici au 30 novembre 2021, de la part de travailleurs dont les droits à la retraite s’ouvrent avant fin 2026. Des accords similaires ont déjà facilité le départ d’environ 4 500 personnes au total sur les deux dernières années (v. dépêche N°11028). TIM opère dans un contexte marqué par une « forte pression compétitive et une profonde transformation technologique », peut-on lire dans le texte de l’accord. La concertation entre les partenaires sociaux a permis de définir un parcours pour transformer progressivement le « mix générationnel » et le « mix professionnel » du groupe. Le nouvel accord se base sur le mécanisme prévu par la loi Fornero : les personnes concernées pourront profiter d’une retraite anticipée, TIM s’engageant à verser tous les mois à l’institut de prévoyance INPS une somme correspondante au montant de la pension qui leur sera versée et à maintenir leurs cotisations jusqu’au moment de l’ouverture des droits à la retraite. Il devrait permettre à TIM d’abaisser l’âge moyen du personnel (aujourd’hui d’environ 51 ans) et d’embaucher des profils spécialisés sur la digitalisation et l’innovation. L’accord prévoit en outre de compléter le plan de suppressions d’emploi mis en place ces dernières années sur base volontaire (ou plus exactement de « non opposition » du travailleur), qui n’a pas encore atteint l’objectif fixé à 340 personnes. Les partenaires sociaux ont convenu d’étendre ce plan, pour faciliter le départ de 178 salariés d’ici au 31 décembre 2023. Le groupe de télécommunications compte environ 42 600 salariés en Italie.