Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Italie : protection pour les travailleurs du secteur transport-logistique et pour les livraisons à domicile
Planet Labor, 24 mars 2020, n°11754 - www.planetlabor.com

Alors que la fermeture des activités non essentielles décidée le week-end dernier suscite la colère des syndicats italiens, qui jugent la mesure trop laxiste et menacent une grève générale (v. dépêche n°11753), les accords ciblés pour protéger les travailleurs se multiplient. Le ministère des Transports a publié vendredi 20 mars des lignes guide (ici), élaborées avec les partenaires sociaux, pour protéger les travailleurs des transports et de la logistique. En particulier, les livraisons à domicile, qui ont explosé en raison du coronavirus, peuvent maintenant être effectuées sans contact entre le livreur et le destinataire, et il n’est plus nécessaire de signer l’accusé de réception. Si cela n’est pas possible, les livreurs doivent être dotés de masques et de gants. Ces mesures sont valables aussi pour les livraisons de repas à domicile par les riders. Le secteur logistique est particulièrement sous tensions : Amazon, qui a fait face à des grèves la semaine dernière dans plusieurs de ses entrepôts, y compris dans son site principal de Castel San Giovanni (Emilie-Romagne), a annoncé qu’en Italie (comme en France) seules les commandes de biens essentiels seront désormais acceptées. Cela permettra d’améliorer la sécurité des travailleurs des entrepôts : distance minimum, nettoyage des locaux etc. Signalons également qu’un protocole a été signé en fin de semaine dernière par le ministère des infrastructures et les partenaires sociaux du secteur Construction/BTP, visant à garantir la sécurité des travailleurs qui continuent de prêter service sur les chantiers indispensables, tandis que les partenaires sociaux ont signé lundi 23 mars un accord (ici) pour soutenir le revenu des salariés qui travaillaient sur les chantiers désormais bloqués.