Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : certains employeurs se positionnent par rapport à la grève mondiale pour le climat
Planet Labor, 12 juillet 2019, n°11224 - www.planetlabor.com

Alors que Global Climate Strike, fondé suite au mouvement de l’emblématique suédoise Greta Thunberg, a appelé à une grève mondiale pour défendre la planète le 20 septembre, certains employeurs prennent les devants, a révélé le Financial Times ces derniers jours. Le journal britannique a pris le soin de demander à des employeurs majeurs ce qu’ils comptaient faire ce jour-là. La marque de vêtement américaine Patagonia a alors révélé qu’elle encourageait toujours ses salariés à militer pour l’environnement et les soutenait même financièrement. De son côté, la banque éthique allemande GLS fermera le 20 septembre afin que chaque employé puisse se mobiliser. Le géant pétrolier Shell a quant à lui annoncé que ses salariés pourraient demander un congé sans difficulté pour manifester. Si certains réfléchissent encore à ce qu’ils vont faire (le groupe Virgin ou Ikea notamment), d’autres comme BP, Facebook et Google ont en revanche refusé de répondre au journal. Globalement, les experts en ressources humaines appellent à l’anticipation et la prudence face à cette journée. Les salariés doivent s’assurer de respecter les règles de leur entreprise en faisant grève, et les employeurs les plus avisés devraient prendre position en amont et surtout dialoguer via les services RH pour éviter toute situation problématique, conseillent les experts.