Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Un 1er mai sur les réseaux sociaux
Planet Labor, 30 avril 2020, n°11900 - www.planetlabor.com

Le 1er mai est empêché pour cause de Covid-19, mais les organisations syndicales souhaitent  plus que jamais célébrer la fête des travailleurs. En France, plusieurs organisations ont appelé à exprimer avec des pancartes, banderoles arborés sur les balcons ou en se mobilisant sur les réseaux sociaux pour exprimer leurs attentes en particulier pour le monde de demain. En Espagne, les syndicats CCOO et UGT ont appelé à une manifestation sur les réseaux sociaux à partir de 13h30 après la présentation par les deux leaders de ces organisations des revendications. Tout au long de la journée, des débats, conférences de presse seront retransmis sur leurs sites et réseaux sociaux. Un premier concert virtuel sera organisé à 17h, en hommage à tous les travailleurs, notamment dans les services essentiels. Un autre est prévu à 20h05 pour célébrer tous les travailleurs, après les habituels applaudissements qui plus que jamais remercieront ceux et celles qui aujourd’hui prennent des risques pour assurer le bon fonctionnement de la société. En Suède aussi, LO promet plusieurs rendez-vous sur sa page Facebook. En Italie, les syndicats Cgil, Cisl et Uil qui organisent tous les ans ce jour un immense concert le soir sur une place de Rome ont maintenu ce rendez-vous sans public,  mais avec une retransmission sur la télévision. Plus tôt dans la journée, les trois leaders se ces organisations participeront à une émission consacrée aux thèmes du travail, de la relance de la production et de l’urgence sanitaire. Alors que la perspective de pouvoir renouer avec des rassemblements de masse semble éloignée, le syndicalisme doit trouver d’autres chemins pour mobiliser et construire un rapport de force.