Planet Labor devient mind RH

Michelin : un accord avec IndustriAll Global Union pour mettre en place un comité mondial

Signé le 27 janvier par Valter Sanches, Secrétaire général d'IndustriAll Global Union, et Florent Menegaux, Président du groupe Michelin, l’accord définit très en détail la composition et les modes de désignation des futurs représentants à cette instance mondiale de dialogue qui doit prendre la forme « d’un observatoire » des évolutions mondiales économiques, sociales et environnementales de Michelin et visera à  améliorer dans l’ensemble des pays l’accompagnement social des transformations économiques.

Par Mano. Publié le 29 janvier 2020 à 15h48 - Mis à jour le 29 janvier 2020 à 16h51

Composition et désignation des représentants. Cette instance sera pourvue de 50 sièges qui seront « attribués par pays en fonction des effectifs des entités » : de 1 siège pour les entités comptant jusqu’à 1 500 salariés, à 5 représentants pour celles dont l’effectif dépasse les 20 000 salariés. Il n’est pas prévu de suppléants et les mandats sont d’une durée de trois ans. Les salariés qui y siègeront doivent être représentatifs « du fait de leur élection ou de leur désignation par une organisation syndicale ou du fait de leur élection par les salariés Michelin,…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.