Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Volkswagen : IndustriALL Global prête à passer à l’étape supérieure dans le conflit l’opposant au constructeur concernant de son site américain de Chattanooga (en bref)
Planet Labor, 12 décembre 2018, n°10936 - www.planetlabor.com

Dans un communiqué de presse paru le 12 décembre, la fédération syndicale internationale de l’industrie a informé que le 30 novembre, son comité exécutif avait adopté à l’unanimité une résolution demandant à Volkswagen de cesser ses actions judiciaires visant à empêcher la reconnaissance du syndicat américain de l’automobile – UAW – pour le personnel de maintenance de l’usine de Chattanooga, représentativité acquise selon elle par un vote ayant eu lieu en 2015 (v. dépêche n°9404). Depuis le vote défavorable à l’implantation du syndicat des salariés de cette usine située dans le Tennessee (v. dépêche n°8181), l’UAW a opté pour organiser des collectifs de travailleurs et a remporté un succès auprès des ouvriers qualifiés de la maintenance. Mais selon IndustriAll Global, VW a enchainé les actions judiciaires pour contester cette implantation syndicale et ne pas négocier un accord collectif comme le droit américain l’y oblige. Si l’entreprise ne cesse pas ses actions judiciaires,  « IndustriALL Global Union ne voit pas d’autre option que la suspension de l’Accord-cadre mondial signé avec Volkswagen », pour manifester son désaccord avec les pratiques du groupe. Dans une résolution adoptée par le comité d’entreprise mondial du constructeur le 6 décembre, les syndicalistes du monde entier ont soutenu l’exigence d’une reconnaissance immédiate de ces ouvriers spécialisés de Chattanooga.

71 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article