Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Chine : la guerre contre le surmenage passe par une feuille de tableur
Planet Labor, 21 octobre 2021, n°12751 - www.planetlabor.com

Depuis le 12 octobre, c’est une feuille de calcul de tableur, accessible via un compte QQ du géant Tencent, qui agite les réseaux sociaux chinois. En guise de colonnes, des noms d’entreprises, leur localisation, des horaires de travail précis avec les heures de pointage, le nombre de jours travaillés, la durée des pauses repas, les jours de récupérations éventuels, etc. : en somme, un tableau complet des rythmes de travail renseignés anonymement en temps réel par les employés de la tech chinoise qui n’en finissent pas de dénoncer des horaires de travail excessifs—et souvent non-indemnisés. Forte de plus d’un millier d’entrées en quelques heures et comptant plus de 6 400 contributions à ce jour, la feuille de calcul a été largement relayée par la plateforme des codeurs GitHub, propriété de Microsoft, et est devenue le 14 octobre un mini site web afin de mieux coordonner ce mouvement qui s’est lui-même baptisé #Workerlivesmatter. Vue par des millions d’utilisateurs, la feuille de calcul dénonçant le rythme des « 996 » (travail de 9h le matin à 9h le soir, 6 jours sur sept) a également été l’objet de nombreux échanges sur plusieurs dizaines de groupes de discussion WeChat, le WhatsApp chinois. C’est sur GitHub que cette grogne contre le « 996 » avait vu le jour en mars 2019, et il avait fallu attendre l’été dernier, comme nous nous en étions fait l’écho, pour que le gouvernement chinois condamne ouvertement ces pratiques comme contraires aux législations du travail. A l’évidence, même dans les plus grandes entreprises chinoises de la tech, et particulièrement chez Pinduoduo et JD.com, le message n’est toujours pas passé.