Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Colombie : un pacte interinstitutionnel pour lutter contre le travail des enfants, notamment dans le cadre de la crise sanitaire
Planet Labor, 22 avril 2021, n°12488 - www.planetlabor.com

L’accord, intitulé « Compromiso Nacional por la Prevención y Erradicación del Trabajo Infantil y la Protección Integral al Adolescente Trabajador » et conclu lundi 19 avril entre plusieurs institutions colombiennes (ministère du Travail, ministère de l’Education et l’Institut colombien du bien-être familial) et la Fédération des municipalités et des départements colombiens, entend éradiquer l’exploitation des mineurs d’ici 2030 en Colombie. L’accord veut notamment inciter chaque collectivité locale à se doter d’une « feuille de route » en matière de prévention du travail des enfants, renforcer au niveau départemental et municipal l’action des « Comités Interinstitutionnels d’éradication du travail des enfants », et développer un protocole de détection systématique du travail des enfants dans le cadre de l’Inspection du travail. Enfin, l’accord insiste sur la nécessité de mettre sur pied un protocole spécifique pour détecter les situations d’exploitation de mineurs dans le cadre de la pandémie de covid-19, en orientant la lutte contre l’abandon scolaire, alors que la crise sanitaire actuelle a poussé des dizaines de milliers de jeunes colombiens à cesser de suivre leurs cours à distance. « Il faut faciliter les échanges d’informations entre les différents ministères afin d’identifier le maximum d’enfants en situation d’exploitation » a expliqué la ministre de l’Education María Victoria Ángulo. Le gouvernement estime que durant le dernier trimestre 2020, plus de 500 000 enfants et adolescents âgés de 5 à 17 ans travaillaient dans le pays.