Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : les investisseurs haussent le ton sur le gender gap
Planet Labor, 5 mars 2020, n°11698 - www.planetlabor.com

L’organisme représentant les gestionnaires d’investissement Investment Association (IA) a envoyé un courrier à 63 entreprises faisant partie de l’indice boursier FTSE 350 pour leur reprocher le manque de femmes au sein de leur conseil d’administration ou de leur direction. Dans le détail, la lettre demande à ces grandes entreprises mauvaises élèves d’expliciter ce qu’elles font pour améliorer l’équilibre homme-femme et les invite à faire en sorte d’atteindre l’objectif de 33% de femmes au sein de leur CA d’ici la fin de l’année, comme le préconise la Hampton-Alexander Review (v. dépêche n°11645). Pour la première fois, l’IA a en prime sommé les 35 entreprises britanniques ayant des conseils d’administration 100% masculins de réagir. Enfin, l’Investement Association a annoncé qu’elle allait assigner, dans le cadre de ses conseils aux investisseurs, un « carton rouge » (red-top) aux groupes comptabilisant moins de 20% de femmes au sein de leur CA alors que jusqu’ici, il fallait compter zéro ou une seule femme pour être épinglé par cet organisme. «Les gestionnaires d’investissement ont été clairs sur le fait qu’ils veulent au minimum voir ces entreprises atteindre cet objectif de diversité de genre. Et ceux qui ne le feront pas risquent de se heurter à la contestation (des investisseurs) durant la saison des assemblées générales», a prévenu Chris Cummings, directeur général de l’Investment Association.