Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

L’OIT publie une série de directives pour renforcer la santé et la sécurité des travailleurs du textile
Planet Labor, 13 octobre 2021, n°12736 - www.planetlabor.com

Éviter des “tragédies” telles que celle du Rana Plaza, qui avait coûté la vie en 2013 à plus de 1 100 travailleurs du textile à cause de l’effondrement, au Bangladesh, d’un immeuble qui logent des ateliers de fabrication fournissant de grandes enseignes internationales (v. dépêche n° 10636). C’est le but de la nouvelle série de directives adoptée par l’OIT à la suite d’une réunion d’un comité d’experts représentant gouvernements, employeurs et travailleurs qui s’est tenue du 4 au 8 octobre 2021. Non juridiquement contraignantes, elles s’appuient sur des conventions de l’OIT, des accords internationaux en vigueur ou des évolutions législatives locales récentes. Rappelant à tous les acteurs concernés leurs obligations en matière de contrôle, de prévention, de formation ou de réaction face à des situations de danger, le guide vise à mieux protéger les 60 millions de travailleurs du secteur face aux accidents du travail. Très complet sur les risques rencontrés (chimiques, sécurité des bâtiments, machines…), il vise aussi à garantir une protection sociale aux travailleurs, particulièrement fragilisés par le Covid (v. dépêche n° 11941). «Si tout le monde s’engage à traduire les dispositions de ce code en actions, nous pouvons faire en sorte qu’aucun travailleur – au Bangladesh ou dans tout autre pays – n’ait plus jamais à risquer sa vie dans une usine de confection», a déclaré Kamrul Anam, vice-président des travailleurs.