Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Trois syndicats français font pression sur les entreprises opérant dans les territoires occupés par Israël
Planet Labor, 20 septembre 2018, n°10817 - www.planetlabor.com

Dans un rapport* publié en juin, la CGT, la CFDT et Solidaires demandent à Alstom, Egis-Rail et Systra** de cesser leur participation aux travaux du tramway de Jérusalem. Ces trois acteurs des transports contribueraient à la construction de lignes entre la partie israélienne de la ville et des colonies illégales en territoire palestinien, ainsi qu’à l’extension d’une liaison existante. C’est la troisième fois que des syndicats français s’associent à des campagnes de pression envers des entreprises opérant dans les zones occupées par Israël. L’ONU travaille de son côté à constituer une base de données des sociétés concernées, dont la publication prévue fin août a été reportée.

6796 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article