Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Grande-Bretagne : ASOS va lier le salaire de ses dirigeants à l’accomplissement d’objectifs environnementaux
Planet Labor, 22 septembre 2021, n°12692 - www.planetlabor.com

A partir de 2022, les salaires de l’équipe dirigeante du groupe de vente de prêt-à-porter en ligne seront dépendants de la réussite de l’entreprise à réduire ses déchets et son empreinte carbone, qui devra être nulle en 2030, a annoncé Asos, le 16 septembre. «Nous sommes tous responsables de la mise en place d’un avenir durable et les entreprises doivent donner l’exemple», a lancé le directeur exécutif d’Asos Nick Beighton en présentant ces nouveaux objectifs RSE. En parallèle d’engagements green, Asos a promis d’améliorer les conditions de travail au sein de la sous-traitance en publiant à ce sujet, dès 2023, un rapport annuel sur les salaires, l’esclavage moderne et l’implication des femmes (gender empowerment) réalisé par un organisme indépendant. Le groupe britannique, qui emploie environ 4 000 personnes, va aussi diversifier son recrutement afin de compter 50% de femmes managers (contre 42% aujourd’hui) et 15% de managers issus de minorités ethniques (contre 7%) en 2030. Ces prises de position font écho à une série de bonnes pratiques initiées par les géants de la fast-fashion pour conquérir une clientèle éco-responsable. Dans la même veine, le groupe Primark s’est récemment  engagé à produire des vêtements plus green tout en assurant qu’il allait «obtenir un salaire vital pour les travailleurs dans les chaînes de sous-traitance». En mai, le site de vente de vêtements Boohoo avait, quant à lui, aligné les bonus de ses dirigeants sur l’atteinte d’objectifs RSE (v. dépêche n°12534).