Planet Labor devient mind RH

Grande-Bretagne : Uber crée un fonds de pension rétroactif pour ses chauffeurs

L'application de VTC américaine a annoncé, le 24 septembre, qu'elle allait mettre en place un fonds de retraite avec adhésion automatique pour ses quelque 70 000 chauffeurs britanniques. Cette décision inédite fait suite à l'arrêt de la Cour suprême de février ayant estimé que les chauffeurs d'Uber étaient bien des "workers", et non des travailleurs indépendants, et bénéficiaient en conséquence de certains droits (v. dépêche n°12369). Cependant, le géant américain semble vouloir aller au-delà de cette décision judiciaire et redéfinir plus globalement sa politique d'entreprise puisqu'il a, dans la foulée, invité ses concurrents de la gig economy à l'imiter dans cette nouvelle démarche.

Par Jessica Agache-Gorse. Publié le 27 septembre 2021 à 13h54 - Mis à jour le 21 décembre 2021 à 16h24

Dans le cadre du nouveau fonds de pension, Uber va contribuer à hauteur de 3% des revenus de chaque chauffeur. Ces derniers – dont l’adhésion au fonds sera automatique, comme le préconise le nouveau modèle britannique, mais pourra être annulée s’ils le souhaitent – devront quant à eux choisir le montant de leur cotisation mais le minimum sera de 5%.…

Cet article est reservé aux abonnés
Déja abonné ? Connectez-vous

Vous n’êtes pas encore inscrit ?

Créez un compte pour tester notre offre
gratuitement pendant 15 jours

  • Services en ligne : études, analyses, bases de données et bien plus encore
  • Briefings quotidiens : actualités synthétisées
  • Lettres hebdomadaires

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.