Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Avec son projet de bénévolat en alternative au chômage partiel, la PME italienne Alessi invente un modèle inédit de volontariat d’entreprise
Planet Labor, 4 décembre 2013, n°8007 - www.planetlabor.com

Bilan très positif pour le projet « Bon travail – La fabrique pour la ville » lancé par Alessi le 24 juin dernier dans la ville d’Omegna (Verbania) au Piémont,  où la célèbre « Fabrique du design italien » a son siège. Achevé le 30 novembre, ce projet a ouvert une nouvelle voie dans la responsabilité sociale d’entreprise en Italie via un modèle inédit de « bénévolat d’entreprise » qui se pose en alternative au chômage partiel, en allouant des travailleurs en surplus temporaire de production, sur base volontaire, à des travaux d’utilité sociale pour la ville, mais rémunérés par l’entreprise avec leur salaire habituel. La fille de l’administrateur délégué, Nicoletta Alessi, qui a développé et suivi le projet avec sa société Goodpoint, et Tiziana Stoppini, déléguée syndicale de la Fiom-CGIL (syndicat majoritaire dans l’entreprise), en ont expliqué à Planet Labor les éléments clé. (Réf. 130770)

9632 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article