Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

La Confédération européenne des syndicats (CES) et la centrale américaine l’AFL-CIO dénoncent le « double jeu » des entreprises européennes dans le Sud des États-Unis
Planet Labor, 22 octobre 2019, n°11439 - www.planetlabor.com

Dans un communiqué conjoint du 21 octobre (ici), la CES et la centrale syndicale américaine AFL-CIO, dénoncent le « double standard » des entreprises européennes qui ne respecteraient pas les droits d’association et droits du travail de leurs salariés basés dans le sud des États-Unis. Ils s’appuient sur un rapport rédigé par l’AFL-CIO (ici) qui affirme en effet que des multinationales « qui se vantent d’avoir un dialogue social de qualité en Europe de l’Ouest » exploiteraient par ailleurs les faiblesses du droit du travail des États du Sud des États-Unis en y relocalisant des postes auparavant basés en Europe. Ils profiteraient alors d’exigences salariales, fiscales et de représentativités syndicales moins fortes qu’en Europe. Le rapport, rédigé par le très engagé Lance Compa, professeur à l’Université de Cornell, propose des éléments pour comprendre ce qui fait la spécificité des États du Sud en matière de relations professionnelles, présente 9 études de cas de multinationales installées dans ces États et suggère une liste de 6 recommandations pour ces entreprises afin « de mettre fin à l’héritage historique des bas salaires, faibles normes collectives et sociales qui entache le sud » et d’éviter, à terme, un nivellement généralisé vers le bas.

6414 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article