Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Les ONG traquent les « mauvais » donneurs d’ordre dans la chaîne d’approvisionnement de la filière textile-habillement
Planet Labor, 15 mai 2020, n°11941 - www.planetlabor.com

C’est un rapport du Center for Global WorkersRights (CGWR) de l’Université de Pennsylvanie qui a alerté l’opinion publique mondiale dès son étude publiée le 27 mars. Intitulée Abandoned? The Impact of Covid-19 on Workers and Businesses at the Bottom of Global Garment Supply Chains, cette recherche qui s’appuie sur le retour de 316 fournisseurs de vêtements au Bangladesh (sur un total de 2 000) signalait que depuis le début de la pandémie de Covid-19 plus de la moitié des fournisseurs ont vu leurs commandes en cours, ou déjà produites, annulées par les acheteurs — cela malgré les obligations contractuelles —, que plus des deux tiers des acheteurs ayant annulé ces commandes ont refusé de couvrir le coût des matières premières (tissus, etc.) et qu’en raison des annulations de commandes, 58% des unités de production ontfermer la plupart voire la totalité de leurs opérations.  Depuis, plusieurs ONG sont mobilisées sur le sujet dont Clean Clothes Campaign (CCC) qui publie Live-Blog qui documente au jour le jour et depuis la mi-mars les aléas des rapports industriels dans le secteur.

4137 caractères restants

Pour lire l’intégralité de cet article