Découvrez gratuitement nos contenus !

Recevez chaque jour l’actualité sociale, juridique, européenne ou internationale par mail

Mexique : une trentaine d’entreprises se mobilisent contre le racisme
Planet Labor, 27 avril 2022, n°13030 - www.planetlabor.com

Vingt-huit entreprises mexicaines et multinationales ont signé jeudi 21 avril  l’Accord d’entreprise contre le racisme au travail et l’environnement professionnel (ACERALP). Le document, émargé par des sociétés de secteurs divers parmi lesquelles Coca-Cola, Scotiabank, Netflix, Walmart, Ford, Nike, 3M, HSBC et Sanofi, conjointement avec le Conseil préventif de la discrimination Mexico (Copred) et l’association RacismoMX, vise à instaurer de nouvelles pratiques afin d’éradiquer le racisme et la discrimination au sein des compagnies. Ces dernières s’engagent notamment à réaliser des études et diagnostiques sur les différentes manifestations de la discrimination dans l’entreprise, augmenter la sensibilisation de leur personnel sur cette thématique et organiser l’inclusion des personnes concernées dans les espaces de travail. Au Mexique, la majorité de la population présente une appartenance à une minorité ou à un groupe ethnique indigène ou afro-descendant, mais comme l’atteste une enquête présentée à l’occasion de la signature de l’accord, ces personnes seraient largement défavorisées lors des processus de recrutement et de sélection, de même qu’elles demeurent très souvent invisibles dans les représentations des entreprises. Selon l’association Racismo MX, les salariés qui ont la peau foncée auraient 43% moins d’opportunités d’accéder à des postes de direction, et les revenus des employés ayant des origines ethniques seraient en moyenne 57% inférieur à ceux du reste de la population.